Ne sachant pas que c'était impossible, il le fit.

Suresh en classe 10

Cliquez ici

Notre filleule grandit

Pavithra


Toujours radieuse


Gokul le malicieux

Gokul, notre troisième filleul

 

Troisième

 

rencontre


Un témoignage qui nous avait ému ...

Voici Suraj trois ans

plus tard...

Retrouvez les reportages sur les enfants des rues en cliquant ici.

Douleur permanente

Il a décidé de nous quitter un jour de janvier 2014...

Anniversaire :

7 janvier 2014, Jayakumar décidait de nous quitter...

3 ans déjà...

Translate this page in your language

TAMil Brotherhood of India

 

De la symbolique du titre

 

 

Jaykumar saluant

En français, notre association pourrait être traduite par Fraternité Tamoule de l'Inde.

 

Trois voyages ont été nécessaires avant de rassembler autour de nous suffisamment de force pour lancer ce projet, voguant sur les flots  tumultueux de la vie, de l'incertitude, de la persévérance.

 

Ainsi, l'idée de fraternité a-t-elle découlé naturellement de l'humanisme qui liait chacun des membres de ce projet commun.

 

Même limité à la seule région tamoule, notre titre porte l'espoir d'un travail de l'Homme pour l'Homme.

 

Par ailleurs, résumée à sa simple expression des cinq lettres de TAM.B.I., l'association souligne avec insistance son idée fondatrice :  en tamoul, ce terme signifie 'petit frère'.

Il s'appuie entre autres sur la conception indienne de la société : chacun peut interpeller un homme plus jeune que lui dans la rue par ce diminutif de TAMBI, même s'il ne le connaît pas. Aussitôt, une inconscience collective génère une vision globale d'un monde fraternel alors que le principe des castes vient immédiatement troubler cette eau paisible et provoque en parallèle un sentiment étrange. Celui d'être devant un vaste damier composé de dalles noires et blanches qui résume à lui seul la complexité de l'Homme. Mais il est à la fois ces deux éléments opposés et doit être considéré comme tel, notamment dans ce vaste pays d'extrêmes.

 

Enfin, notre titre reprend les couleurs du drapeau indien portant toutefois un léger bémol sur le gris central qui devrait être blanc. Mais pour des raisons d'écriture sur un fond blanc qui rendrait alors ces caractères illisibles, le gris a été choisi.

 

Peut-être aussi pour souligner l'imperfection de notre entreprise qui tend à porter l'espoir d'un projet d'une inaccessible étoile.

 

Mai 2011