Ne sachant pas que c'était impossible, il le fit.

Tout va mieux !

Notre filleul a retrouvé la paix après les terribles moussons de l'année passée

Cliquez ici


Notre filleule grandit

Pavithra


Toujours radieuse


Gokul le malicieux

Gokul, notre troisième filleul

 

Troisième

 

rencontre


Un témoignage qui nous avait ému ...

Voici Suraj trois ans

plus tard...

Retrouvez les reportages sur les enfants des rues en cliquant ici.

Expo photos 2016

Les demoiselles de TAM.B.I.

Douleur permanente

Il a décidé de nous quitter un jour de janvier 2014...

Anniversaire :

7 janvier 2014, Jayakumar décidait de nous quitter...

3 ans déjà...

Météo de TAM.B.I.

Prévisions météorologiques
Chennai
Météo à Chennai

Translate this page in your language

On n'emporte même pas une épingle pour le dernier voyage.

Tradition tamoule sur la mort


tirée de 'Le grand livre des proverbes de l'Inde', Edition Presses du Châtelet.

Notre compte-rendu d'activités 2012 est (enfin) en ligne.

 

Il reprend ainsi l'ensemble des actions menées tant en Inde qu'en France tout au long de l'année et projette nos objectifs sur 2013.

Aruldass et Olivier MARTEAU, les co-fondateurs de notre maison d'accueil indienne - 2013

Et pour tous ceux qui auraient loupé les premiers épisodes aucquels notre présent compte-rendu fait parfois référence, l'ensemble de nos rapports reste accessible, classé par années 2011, 2010, 2009 (1 et 2), 2008 (1 et 2)...

 

Bonne lecture à tous.

Quelques mots d'introduction du président

(y compris évaluation objectifs 2012)

Mots du Président - A4 recto verso.pdf
Document Adobe Acrobat 465.6 KB

Compte-rendu d'activités n° 6

Compte-rendu activités 2012 - 2013 - V2.
Document Adobe Acrobat 2.4 MB

Ce document est prévu pour être édité en format A3, impression recto/verso.

Il suffira ensuite de plier le document obtenu en deux pour obtenir

le compte-rendu 2012 en livret 4 pages.

Reproduction intégrale de l'introduction au compte-rendu 2012

 

"Quelques mots d'introduction..."

 

Le 30 mars 2013

 

Quels que soient la longueur du voyage à entreprendre, le temps nécessaire pour le parcourir, la dureté de l'épreuve, tout cheminement commence toujours par un premier pas. Celui-ci est nécessaire et indispensable à tout œuvre. Certainement l'un des plus difficile à réaliser. Il réclame une réflexion préalable et un certain courage avant de pouvoir lancer ce premier pied en avant. Puis les autres suivront tout naturellement, faisant presque prendre conscience au marcheur qu'il a perdu beaucoup de temps en hésitation.

Alors, l'Homme pourra se jeter sereinement sur le chemin de sa propre vie, donnant un sens à son bref passage sur terre. Car que sommes-nous que de simples voyageurs du temps sur une planète qui ne nous appartient même pas ? Rien de plus que de petites parties de l'océan de l'humanité, des gouttes qui, si elle n'étaient pas là, manqueraient (Mère Thérésa).

Voilà pourquoi TAM.B.I. existe. Une association qui va tout prochainement fêter ses 4 années d'existence juridique, construite sur un terreau fertile de l'engagement de chacun.

Partis de rien, où plutôt d'un simple reportage d'Arte en juin 2007 sur les enfants des rues de Mumbai (anciennement Bombay), nous avons décidé de marcher vers une Inde remplie de mystères, de coïncidences, de rencontres... Et surtout de réalisations.

Notre maison d'accueil pour enfants déshérités tout d'abord qui, en janvier dernier, mit trois bougies sur son gâteau d'anniversaire. Elle accueille régulièrement une soixantaine d'enfants, garçons et filles. Nous avons d'ailleurs le privilège de pouvoir suivre une bonne partie d'entre eux depuis plusieurs années, certains même depuis notre tout premier voyage en février 2008. Sans parler des anciens que nous rencontrons encore.

En second lieu, nos premiers pas en tant que parrain pour permettre à des enfants de rester dans leur famille. Leur éviter ainsi la souffrance de la séparation d'avec leurs parents. Car, même si notre maison d'accueil est certes indispensable, le foyer et la famille restent et demeurent le seul endroit où l'enfant se sent chez lui.

En dernier point, se faire reconnaître comme une structure pérenne sur qui il est tout à fait possible de compter. Ne pas être que des touristes occasionnels mais l'oncle, la tante, la grande sœur, le grand frère attendus de l'éducateur, des écoles, des ONG, des passants. Des anciens. Mais surtout des enfants.

Bien évidemment, sans vous – donateurs, donatrices, bienfaiteurs – nous n'aurions certainement pas pu concrétiser tous ces projets. Soyez-en tous ici remerciés du fond du cœur.

L'aventure pourtant doit continuer, grâce et avec vous tous, il en est de notre parole donnée.

Notre chemin se poursuit donc fièrement. Nos pas, sans cesse renouvelés, ne pourront plus s'arrêter. Peut-être même qu'ils ne pourront même plus, un jour, nous porter sur la voie du retour, nous obligeant ainsi à tout laisser pour cheminer, au quotidien, sur les routes de l'Inde.

Amitiés fraternelles.

 

Olivier MARTEAU

Président fondateur

Sans oublier nos précédents compte-rendus,

accessibles en cliquant sur les numéros ci-dessous correspondants : 5, 4, 3, 2 et 1.