Ne sachant pas que c'était impossible, il le fit.

Tout va mieux !

Notre filleul a retrouvé la paix après les terribles moussons de l'année passée

Cliquez ici


Notre filleule grandit

Pavithra


Toujours radieuse


Gokul le malicieux

Gokul, notre troisième filleul

 

Troisième

 

rencontre


Un témoignage qui nous avait ému ...

Voici Suraj trois ans

plus tard...

Retrouvez les reportages sur les enfants des rues en cliquant ici.

Expo photos 2016

Les demoiselles de TAM.B.I.

Douleur permanente

Il a décidé de nous quitter un jour de janvier 2014...

Anniversaire :

7 janvier 2014, Jayakumar décidait de nous quitter...

3 ans déjà...

Météo de TAM.B.I.

Prévisions météorologiques
Chennai
Météo à Chennai

Translate this page in your language

 

Les enfants au travail

 

Une autre action de TAM.B.I. consiste à créer des liens privilégiés avec quelques enfants au travail, repérés principalement sur les marchés ou dans les restaurants.

 

Loin de lancer un scandale sur un manquement manifeste aux lois indiennes qui rappellent que la scolarité est obligatoire jusqu'à 14 ans, la réalité est bien différente.

 

Cette dernière participe en fait à l'économie indienne qui ne saurait se passer de cette main d'oeuvre exploitable et peu chère.

 

TAM.B.I. tente tout simplement de s'ancrer sur ces terrains. D'être là.

 

La manoeuvre est complexe car les employeurs nous accueillent parfois avec un regard dur, se demandant ce que nous pourrions déranger dans cet ordre établi.

 

Nous passons donc simplement, arrêtons nos pas auprès de ces enfants pour leur parler, s'ils ne sont pas trop occupés, leur sourire, échanger, et parfois, à l'occasion de manifestations ou de jours fériés, leur changer les idées.

 

Ainsi, avons-nous suivi Bilal, Kartik, Madoubalane, Vijay et Visvanadane.

 

(à suivre sur le terrain...)