Notre troisième filleul

---     G. Gokul---


Bonjour Gokul

Février 2020

Février 2020 - Gokul et sa famille

Tandis que les adultes vieillissent, les enfants, eux grandissent. C'est ainsi que nous avons découvert Gokul, sa sœur et ses parents, vivant toujours dans le même appartement exigu d'une seule pièce d'une petite dizaine de mètres carrés. Jeeva, la sœur, semble bien fonctionné à l'école tandis que son frère préfère de loin les jeux de ballons, et notamment le football.

Accueil tout aussi chaleureux, comme à chaque fois.


Août 2018 - Gokul et son père devant leur maison

Retrouvailles

Août 2018

 

 

Nous sommes partis voir Gokul, notre troisième filleul. Il se porte toujours comme un charme.

 

Ses parents travaillent toujours autant pour subvenir aux besoins de la famille.

 

Rendez-vous est pris pour une prochaine visite.


Un détour par Asha Nivas

Septembre 2017

Gokul revenant juste de l'école entouré de son père et son parrain

A peine revenu de l'école, vêtu encore de son uniforme, Gokul et son père enfourchèrent le scooter, direction Asha Nivas.

 

Sur les conseils des Sœurs de cette ONG et de la travailleuse sociale habituée à arpenter les ruelles du bidonville où notre filleul demeure, notre rencontre s'est déroulée sur un terrain neutre.

 

Ainsi la famille fut-elle protégée de la jalousie du voisinage si ce dernier voyait l'arrivée d'un touriste "blanc" au domicile.

 

Notre protégé poursuit sa scolarité tout à fait normalement. Et même en restant réservé, il semblait bien content de nous voir.

 

Nous avons profité de l'occasion pour lui offrir une belle glace alléchante à son grand bonheur.

 

Il est prévu que nous nous retrouvions à notre prochaine visite hivernale.

 

Gokul et son père prêt pour revenir à la maison

Nos retrouvailles

Septembre 2016

Septembre 2016 - Gokul

Après plusieurs rendez-vous reportés, nous avons pu voir notre tout dernier filleul avec Sister Amala d'Asha Nivas et une des travailleuses de rue du bidonville considéré.

 

Ce jour-là, Gokul n'avait pas d'école et comme à son habitude était parti jouer avec ses amis dans les environs.

 

Notre arrivée déclencha tout un bouillonnement de voisins qui partirent alors à sa recherche. C'est essoufflé que Gokul nous retrouva chez lui.

Le garçon reste encore timide. Peu loquace comme Suresh à son âge (Cf. premiers compte-rendu et suivants en cliquant ici), nos échanges ne furent pas bien longs.

 

Pourtant, son œil malicieux, encouragé par sa soeur et son père regrettant son silence, en disait bien plus long.

 

Il nous montra alors le canevas du Taj Mahal qu'il avait entrepris de réaliser.

 

Nous sommes persuadés que nos prochaines visites seront l'occasion d'un dialogue plus fourni.

 

Rendez-vous est pris.


Première visite à domicile

Janvier 2016

Cette fois-ci fut la bonne. Nous avons pu retrouver notre dernier filleul chez lui avec sa sœur, sa mère et son père, accompagné de la Soeur Amala d'Asha Nivas et d'une des travailleuses sociales du bidonville considéré.

Gokul en janvier 2016, chez lui

La famille vit dans une toute petite pièce de quelques mètres carrés (7-8 m² tout au plus) qu'ils louent quand même 3500 roupies par mois.

 

Le père de famille à un petit emplacement à quelques centaines de mètres pour vendre ses jus de citrons.

La mère fait du ménage à domicile.

 

Comme la plupart des chennaïtes, ils ont souffert des fortes inondations qui ont noyé le ville en novembre 2015, dans une mesure moindre toutefois que Suresh et sa famille.

Gokul et sa famille, chez eux - Janv. 2016

L'eau est entrée jusqu'à près d'un mètre de hauteur. Ils avaient pu mettre leurs affaires à l'abri chez un voisin du dessus.

 

Après un mois de congés forcés, Suresh et sa soeur ont repris tous deux le chemin de l'école.

 

Suresh est en classe IV et suit une instruction en tamoul. Sa soeur est en troisième (équivalent CE2).

 

En fait, cette rencontre fut essentiellement notre première entrevue avec toute la famille.

 

Nous leur avons donné rendez-vous à notre notre prochain séjour.


2015

G. KOKUL, filleul de TAMBI depuis juin 2015

Gokul est notre tout dernier filleul de 2015.

 

Nous l'avons rencontré dans l'un des bidonville de Chennai où il habite, la veille de notre retour en France.

 

Accompagnée de la Soeur Amala en charge du suivi des parrainages d'enfants à Asha Nivas, nous sommes partis à la rencontre de Gokul et sa famille.

 

La précipitation de l'organisa- tion de cette visite à domicile ne nous a pas permis de réunir tous les ingrédients pour se poser tranquillement.

 

C'est pourquoi  nous avons croisé notre filleul dans la rue. Sa mère, revenant du travail, nous a ensuite rejoint et nous avons pu faire connaissance.

 

Comme à notre habitude, nous lui avons dit que nous reviendrions prochainement et que nous prendrons plus de temps pour créer ces liens d'amitiés qui nous unissent déjà avec nos TAM.B.I.

 

 

Juillet 2015

Nous l'avons rencontré la veille de notre départ en juillet 2015 (cliquez ici).

 

Et comme pour tous les autres filleuls, nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles à chacun de nos voyages sur place...

 

A suivre donc