Ne sachant pas que c'était impossible, il le fit.

Suresh en classe 10

Cliquez ici

Notre filleule grandit

Pavithra


Toujours radieuse


Gokul le malicieux

Gokul, notre troisième filleul

 

Troisième

 

rencontre


Un témoignage qui nous avait ému ...

Voici Suraj trois ans

plus tard...

Retrouvez les reportages sur les enfants des rues en cliquant ici.

Douleur permanente

Il a décidé de nous quitter un jour de janvier 2014...

Anniversaire :

7 janvier 2014, Jayakumar décidait de nous quitter...

3 ans déjà...

Translate this page in your language

  Point de situation

 

Janvier 2012

Quelques garçons de Thambi Illam

Notre arrivée trouva une maison toujours aussi effervescente et pleine de vie. Surtout que nos petits TAM.B.I. étaient en vacances pour les fêtes de fin d'année et le nouvel an.

 

Pourtant une dizaine de garçons se tenaient à l'écart du groupe, souffrant pour la plupart en silence. Devenus intouchables de fait, ils avaient la formelle interdiction de se mélanger aux autres.

Image tirée de Wikipédia - 2012

La gale est une maladie excessivement contagieuse dont les parasites femelles (en photo ci-contre), faisant partis de la famille des acariens, aiment à creuser des sillons sous la peau des humains pour y loger leurs oeufs.

 

Un des petits l'avait donc attrappée en classe par contact avec d'autres enfants infectés. Puis, le parasite s'est rapidement transmis dans notre maison d'accueil profitant largement de la proximité des enfants pour bondir de l'un à l'autre...

 

L'infection fut telle que les garçons concernés avaient les mains en sang, les bras et les aisselles fortement atteints et, pour les plus touchés, des entre-jambes à vifs provoquant une impossibilité de marcher et/ou de s'asseoir.

 

Certains eurent jusqu'à 4 injections par jour pour tenter d'éradiquer cette épidémie.

 

Aussi, devant l'ampleur de la contagion, l'éducateur décida-t-il d'appeler les familles de ces garçons à la rescousse, du moins pour ceux qui en avaient, pour leur demander de récupérer leur progéniture et mettre ainsi le centre à l'abri d'une infection généralisée.

 

Mais c'était sans compter l'approche incidieuse :

  • de la varicelle,
  • des poux,
  • d'un violent cyclone,
  • de la fraîcheur des nuits hivernales indiennes (18°)...
Soleil au dessus de Thambi Illam

Ainsi, le soleil revenu, rien d'autre n'entama la joie de vivre de ces petits TAM.B.I. habitués à ces désagréments de la vie.

 

Bien au contraire.

 

Alors, nous avons simplement poursuivi notre séjour en partageant le plus possible leur quotidien.

Garçon de Thambi Illam

Dernières infos du 18 mars 2012 :

la varicelle continue son périple. Deïvigan, Muttu, Pandyan, Surendar sont malades.